Le Quality at Speed dans le monde des Startups avec Farah CHABCHOUB – 13/12/2022

Vous pensez connaître le Quality Engineering ?

Ce Werin Live bousculera vos certitudes !

Une rencontre entre Jean-François FRESI, Directeur du Pôle Conseil et de l’Offre de Service chez WERIN GROUP, et Farah CHABCHOUB Engineering Manager chez Ankorstore, et cofondatrice de Women of influence.

Lors de ce live, nous évoquerons les motivations du Quality Engineering mais pas uniquement. Nous avons l’occasion de partager avec Farah son implication dans le mentorat et d’évoquer comment Farah s’implique dans le rôle des femmes dans la tech !

Le concept du Werin Live

Le concept de ce Live est un peu particulier car pas de présentation Powerpoint ni de démonstration ni de retour d’expérience mais une discussion à laquelle nous vous invitons à participer par chat avec notre invité du jour. 

Nous tâchons de répondre aux questions au fur et à mesure de nos échanges et si nous n’avons pas le temps d’y répondre pendant le live, nous y répondrons par la suite via Linkedin et notre blog.

La durée de nos Werin Lives est de 30 minutes et ils auront lieu tous les deux mois.

Nos Werin Lives sont enregistrés et sont disponibles en replay sur notre site et en podcast.

Le résumé d’une partie de nos échanges

Farah, peux-tu te présenter en quelques mots ?

Farah :Bonjour à tous et merci encore Jean François pour l’invitation. Je suis vraiment ravi de pouvoir échanger aujourd’hui autour de sujets qui m’animent. Pour ceux qui ne me connaissent pas , je suis tunisienne d’origine et je suis arrivée en France à l’âge de 18 ans et c’est à ce moment-là que j’ai vraiment découvert le milieu de la qualité.

J’ai travaillé dans des grands groupes et après je me suis plutôt spécialisé dans les startups /scale-ups  où j’ai dirigé essentiellement des équipes de qualité, des équipes de, de gestion d’incidents également. Et en fait, j’ai toujours eu une conviction que la qualité de service est un réel sujet business et opérationnel. Et c’est comme ça que, à un moment donné dans ma carrière, j’ai également été membre du comité de direction opérationnelle, pour vraiment inscrire ce sujet-là au niveau stratégique. 

Aujourd’hui, je suis chez Ankorstore je dirige une équipe d’Engineering et on s’occupe essentiellement de création des outils pour permettre en fait aux développeurs d’avoir une bonne productivité tout en ayant une excellence dans l’engineering   et donc dont la qualité. À côté de ça, j’ai quelques projets.

Je suis mentor, mais je suis également cofondatrice de Women of Influence. On aura certainement le temps de discuter de tout ça avec vous tous aujourd’hui.

Farah, Comment as-tu mis en place la démarche de Quality Engineering et notamment de Quality Assistance ? 

Farah : J’ai vraiment connu le monde tech professionnel dans les années 2012.

À ce moment-là, c’était vraiment au départ des postes de qualité MOA classiques, de tests manuels. Puis, j’ai connu également la phase d’automatisation, où tout le monde était à la à la recrue de personnes sur l’automatisation Et donc j’avais mis en place avec Sikuli pour ceux qui connaissent …

Et par la suite, j’avais vraiment envie d’inscrire la qualité d’une manière différente, dans une dimension un peu plus globale où à ce moment-là, vraiment. L’idée était d’avoir des équipes de qualité qui soit dans l’engineering, que ce soit sur la partie shift left ou shift right, donc de la spécification jusqu’au jusqu’à la gestion d’incidents et le monitoring..

Donc, on avait vraiment une panoplie assez large. C’était vraiment un sujet aussi Tech, plutôt important contexte réglementaire de fintech. Et puis assez récemment, quand j’ai rejoint un Ankorstore, c’était encore un nouveau challenge et encore une nouvelle phase.

J’imagine que vous avez tous entendu de la Quality Assistance. Je ne sais pas ici si certains d’entre vous sont familiers avec cette vision, mais en fait, où on veut que les développeurs pensent à la qualité dès le départ et soient eux-mêmes responsables du test, du code coverage, de tout ce qui va jusqu’à même à la performance de ce qu’ils délivrent. Et donc du coup,  mes équipes sont là pour créer les outils et s’assurer qu’on a les bons automatismes en termes de process, L’objectif est de créer une culture pour que ces ingénieurs la deviennent eux-mêmes experts de la qualité avec une approche XP et teamtopologies. Donc, je suis parti vraiment de très très loin.

Jeff : C’est super intéressant. Je. Si le sujet de la Quality Assistance vous intéresse, il y a une très belle conférence de mano mano qui a mis cela en place qui est disponible sur la chaîne YouTube de la ParisTestConf.

Pour toi, quels sont les prérequis pour faire du Quality Engineering ? 

Farah :Alors en fait, c’est une question qu’on me pose souvent notamment quand je mentore des CTO ou des VP Engineering : comment je fais pour mettre en place la qualité dans les équipes? En fait, la première chose, c’est qu’il faut comprendre son environnement. Tous les environnements ne sont pas propices à ce que, par exemple, des développeurs automatisent les tests .

Il y a des développeurs qui ont assez de séniorité, qui ont déjà eu à faire ça dans le passé et qui connaissent très bien ce qu’est La Quality Gate. Il y en a d’autres qui n’ont jamais eu affaire avec ça et qui ont toujours eu par exemple des testeurs manuels ou des QA qui ont fait ça pour eux. Et donc, ils se sont toujours déresponsabilisés, donc ils ne sont pas encore prêts à ça.

Il faut vraiment voir déjà son environnement, voire l’expertise de ses développeurs sur le sujet. Mais en fait, quand on parle de tests, d’excellence productivité, on pense souvent à l’engineering . Sauf que malheureusement ou heureusement, ce n’est pas le seul maillon dans la chaîne de création de valeur business, il y a aussi les équipes produit et généralement tout commence aux équipes produit avec la spécification et typiquement si vous avez des équipes produits qui ont toujours été super business et qui ont créé  des tickets qui sont juste un naming de titres; alors bon courage pour les développeurs pour trouver comment l’implémenter.

Donc, il va falloir faire peut-être plus d’efforts sur les équipes produits avant même d’aller chercher les équipes d’ingénieurs. Puis, après, selon l’environnement, vient la solution et tout le monde ne peut pas partir sur du NO QA, de la Quality Assistance ou du Quality Engineering ? C’est vraiment du cas par cas, et c’est vraiment ce qu’il faut comprendre.

Une solution est de mettre en place des outils qui sont  tellement bien faits, tellement proches de l’écosystème du développement ou de la spécification qui soient super facile à utiliser. C’est ce qu’on nous tâche de mettre en place chez Ankorstore.

Pour en savoir plus sur notre échange, regardez le replay de la vidéo …